retour accueil

Vivre Mieux

Accueil du site > Vivre Mieux > Plaine du Jard 2 : Actualités

Contenu

Plaine du Jard 2 : Actualités

Familles Rurales défend les intérêts des familles, en concertation avec elles 

 PLAINE DU JARD 2,

 « Que devient le projet de constructions entre le hameau du jard et la cueillette ? »

 

Invités par le maire marc Savino la présidente de Familles Rurales et celle de ADSV accompagnée de son vice-président siégeaient aux réunions de concertation 

Qui n’étaient pas une commission municipale de l’urbanisme. Elle  n’a pas de membres extérieurs.

 

Résumons la situation au jour du 8 juillet 2015, un instantané, pas une décision officielle.

 

Coup de théatre : ERDF refuse l’enfouissement de 600 m de lignes HT (coût d’exploitation démesuré) donc le  remaniement de la zone se réduit à 89 lots individuels de 250 à 500 m2, deux lots réservés pour 14 logements collectifs ultérieurs, 1500 m2 à la commune le long de la RD 35.

Le débat tourne surtout sur  deux points :

 L’espace non construit qui recevrait les stockages d’eau pluviale entre les buttes et le lotissement et le maintien des lignes Haute Tension. Quels soucis ?

- si l’espace restait communal il faudrait l’entretenir.

- les habitants vont-ils se sentir relégués à cause d’un espace vert aménagé avec un sentier piétonnier ? Contradiction : Est-ce pire que une boucle fermée ou pis  encore un mur ?

- Les voies de circulation débouchent par le hameau du jard et la plaine du jard I, grimaces ! L’administration refuse l’accès direct à la D35 ? Ce veto est-il indiscutable ?

L’ancien projet envisageait un contournement nord dont les extrémités débouchaient sur les 2 départementales se croisant au carrefour du milieu du village. Un grand détour pour rien n’est pas un contournement. L’avantage, il aurait rejeté la circulation du lotissement en dehors des autres mais pour le coup, il accentuait la perception d’éloignement  du village.

 

Enterrées ou non les lignes posent le même problème sanitaire ; au moins en l’air les acquéreurs choisiront s’ils croient ou non à leur nocivité. (Le lotisseur concède que dessous le prix du terrain sera moindre). Les pylones à l’arrivée sur Voisenon depuis l’autoroute sont là, pas spécialement esthétiques mais utiles à tous. Allez voir, choquent-ils plus que les structures existant partout ?

(Hors sujet et pas évoqué : Que projette-ton au sud devant le parc du château de Voisenon ?)

 

Les détails ont de l’importance mais le fond c’est quand même l’arrivée d’environ 300 personnes en famille. C’est la responsabilité de la commune quant à la viabilité, l’école, les services qui est en jeu. En signant un permis de construire le maire reconnaît au nom de la commune que tout sera conforme. Les SerVices de tutelle ont assuré que tout va bien, sommes-nous obligés de croire les yeux fermés ? Après il sera trop tard, vraiment trop tard, cela coûtera cher en argent et en désillusion. Le comité du Plan Local de l’Habitat de l’agglomération de Melun Val-de-Seine préconise à Voisenon 70 logements à l’horizon 2020, pourquoi 29 % de plus en 2016 ? J’ai interrogé Loticis sur l’échelonnement des mises en chantier (phasage) : réponse,  au fur et à mesure des ventes, il faut rentabiliser les travaux d’aménagement et résorber les frais dus aux atermoiements. Cela peut prendre un certain temps, certes, j’ai pensé, ce qui n’engage que moi, que les problèmes apparaîtront vite.

 

Ce texte est celui d’un auditeur ; je prends pas le risque de dénaturer les propos des intervenants, je témoigne de ce que j’ai retenu, ce 8 juillet et aux 2 réunions précédentes

 

J.C. Blanès en sa qualité de vice président de ADSV a donné lecture du jugement du tribunal administratif de Melun condamnant la commune de Voisenon à verser des indemités à ADSV pour des multiples  irrégularités contenues dans le dossier dont on parle. ADSV communiquera.

Le maire d’alors (Jacques Leloup) avait engagé la commune.

Sachant que nous avions raison, nous paierons contents … à la place de qui devrait payer.

 

 

20150716 PLAINE DU JARD 2,

Souvenirs, souvenirs…

Textes en intégralité  sur le site de la commune, à défaut disponibles en mairie.

 

Extraits de délibérations des conseils municipaux

 10 décembre 2009 :

- A l’unanimité le conseil vote la suppression de la ZAC de la plaine du jard

Le conseil souhaite rebasculer les terrains inclus dans le périmètre de l’opération en zone agricole.

-A l’unanimité le conseil prend acte de l’engagement de procédure de modification du POS.

  

17 septembre 2012  :…dé-densification avec un minimum de 400 à 500m2

13 décembre 2012  : … annulation d’une demande de Déclaration d’utiltilté publique DUP ;

… le POS reste toujours valable et applicable…

… dangerosité  des habitations sous les lignes électriques … la DDE …a émis un avis favorable.

26 juin 2013 : une réunion publique sera certainement programmée début 2014

 

Pendant ce temps :

Entre juillet et novembre 2013 dix neuf documents sont signés. Ils sont envoyés le 4/11/2013 à la DRIEE qui donne un avis par mail le 19/11/2013.

En 3 ans, les conseillers ont-ils interpellé le maire sur la modification du POS ?

Nos observateurs de FRV n’ont pas lu de délibérations au 9 octobre ni au 15 décembre 2013

Pour mémoire les élections étaient prévues dans 3 mois..

 19 novembre/ 19 mars, bien joué mais raté, grâce à la vigilance des citoyens.

 

 Début 2014  pas de réunion publique

Le dernier conseil de la mandature vote l’accord pour 159 logements, Il vote « oui » Mais !

Le préfet annule la session pour vice de procédure. Nous avions remarqué que la question n’était pas inscrite à l’ordre du jour et de plus l’autorisation de sa présentation n’avait pas été demandée en début de séance. « Julien Aguin et Alain Bobin de Agir pour Voisenon »  avaient informé la préfecture. Plus le temps de réunir un nouveau conseil avant l’ouverture de la période électorale. Le permis est suspendu.

 

Le projet de lotissement entre dans sa phase cruciale

30 mars 2014 Exit le conseil en place et le maire Jacques Leloup.

La liste « bien vivre à Voisenon » remporte l’élection, Marc Savino devient maire. La promesse de maintenir Voisenon un village le place devant un dilemme cruel. Honorer la signature du maire précédent ou négocier le retrait avec d’éventuelles indemnités à Géoterre et à Loticis.

A ce jour le nœud n’est pas tranché. Il y a des irréductibles (pas de lotissement) des réalistes (prêts à accepter de se briser le cœur), des défaitistes (on ne peut pas faire autrement).

 

Que voteront les conseillers au retour des grandes vacances. Suivez l’affaire elle nous concerne tous comme notre porte monnaie.

 

8 juillet 2015

J.C. Blanès a donné lecture du jugement du tribunal administratif de Melun condamnant « la commune de Voisenon » pour de multiples irrégularités dans le dossier dont on parle. ADSV communiquera. Le maire d’alors avait engagé la commune

NB : Une décision du maire qui n’est pas dénoncée  dans les trois mois ne peut être attaquée, même si il a caché les faits. Cf art. du CGCT

Sachant que nous avions raison, nous paierons contents … à la place de qui devrait payer.

 

Bas de page

17 rue des Ecoles 77950 Voisenon     tél. : 09 50 13 49 89     fax : 01 60 66 30 47

Accueil | Nous contacter | Mentions légales | Conception | Questions / Réponses